Mot du directeur

L’UFR MITSIC, dès l’origine de l’Université 1969, a associé étroitement Sciences Exactes, Arts et Sciences Humaines au sein d’une université conçue pour l’expérimentation et la création. L’UFR a été créée par Yves LECERF linguiste anthropologue et polytechnicien, Hervé HUITRIC peintre et informaticien, Patrick GREUSSAY linguiste, philosophe et musicien. Elle a été successivement dirigée par des enseignants chercheurs pluridisciplinaires : Roger LAUFER théoricien de la littérature expérimentale, Jean-Pierre BALPE poète et littéraire, François MELLET urbaniste, Jaime LOPEZ KRAHE, Automaticien, Jacqueline SIGNORINI philosophe informaticienne, Arab ALI CHERIF informaticien économiste.
Notre implantation au sein d’une université de sciences humaines et sociales est une chance et une singularité que nous continuons à entretenir tout en faisant fructifier les collaborations et en approfondissant les échanges avec les autres disciplines. Notre université possède toutes les ressources pour initier de nouvelles directions de recherche et d’enseignement entre les sciences humaines et sociales et les sciences dures.

Au cœur d’un territoire en plein développement, l’UFR MITSIC forme des jeunes diplômés qui acquièrent les connaissances et les compétences nécessaires à l’exercice de professions scientifiques de haut niveau, que ce soit dans les domaines de la recherche, du développement, de la production ou de l’enseignement. Nos enseignements se sont, dès le début consacrés à des double formations Sciences Exactes et Sciences Humaines qui n’existaient nulle part ailleurs.

Notre offre de formation est en relation étroite avec les développements les plus récents de la science et des technologies les plus répandues. Notre engagement auprès de nombreux partenaires industriels et institutionnels nous permet de déployer une recherche et une offre de formation au meilleur niveau national et européen.
En Doctorat l’éventail est large et la pluridisciplinarité omniprésente. Avec trois laboratoires de recherche, les disciplines de l’UFR (Sciences de l’Information et de la Documentation, Informatique et Mathématiques) ont suscité des thèses où sciences et techniques s’associent à l’intelligence artificielle, au traitement du langage, à la modélisation du raisonnement, au BIG DATA, à la création d’images, à la robotique, à l’architecture et l’urbanisme, au multimédia, à la recherche pédagogique ainsi qu’à la confidentialité des données. L’avenir est aujourd’hui à la recherche commune avec la médecine, les nanotechnologies et d’une manière générale avec tous les aspects de la vie sociale telle que l’assistance aux personnes âgées et handicapées.

A. Ali Cherif