Licence Professionnelle Objets communicants intelligents (OCI)

Domaine : Sciences, Technologies, Santé
Mention : Métiers de l’informatique : applications web
Parcours : Objets communicants intelligents (OCI)
Responsable de la formation : Lynda SEDDIKI

 

 

 

 

OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES

La licence professionnelle Objets communicants intelligents forme des informaticiens programmeurs capables de :

  • maintenir, intégrer et déployer des logiciels pour les nouveaux périphériques interactifs,
  • développer sur des architectures matérielles utilisant des processeurs et microcontrôleurs,
  • développer avec les nouvelles fonctionnalités des interfaces tactiles,
  • former et conseiller dans le domaine des systèmes interactifs.

Tout au long de la formation, les étudiants manipulent, programment et expérimentent sur des périphériques nomades et interactifs spécialisés. Le projet tutoré, sous la conduite d’enseignants-chercheurs et d’experts professionnels, permet aux étudiants de se confronter à une étude de cas concrets.

Les compétences visées sont les suivantes  :

  • installation d’applications pour systèmes interactifs,
  • développement d’applications pour systèmes interactifs (audit, équipe projet, réalisations),
  • développement de plateformes de tests pour la fiabilité des systèmes interactifs,
  • formation et conseils adaptés aux nouveaux utilisateurs,
  • prestations de conseil et de service à la demande .

Ces besoins de compétences sont dictés par l’ouverture de nouveaux espaces de compétition industrielle fondés sur des techniques d’exploitation et de réalisations logicielles (technologies nomades, interfaces tactiles, téléphones mobiles, capteurs intelligents, instruments de mesures, cartes à puces, robotique). Les nouvelles architectures logicielles (intégrant intelligence artificielle, intelligence ambiante, agents autonomes et calculs intelligents) nécessitent en effet désormais la maîtrise des principes des nouvelles interfaces interactives tactiles et la maîtrise de langages de programmation variés permettant d’accéder à la spécificité des processeurs. L’avènement des technologies multi-cœurs et multi-processeurs implique l’association de connaissances en architecture des processeurs et des microcontrôleurs, en compilation, en programmation classique et en programmation dédiée aux interfaces interactives.

La double compétence des diplômés en architecture des microcontrôleurs et en développement logiciel leur permet de répondre aux offres d’emplois nécessitant une compétence en architecture des ordinateurs embarqués, dans le secteur de l’automobile, du ferroviaire, de l’électronique grand public (de plus en plus intégrée) ou de la domotique.

Les principaux employeurs sont les sociétés de développement d’architectures logicielles nécessitant une informatique de contrôle dans les secteurs de l’automobile, des capteurs intelligents et des appareils médicaux, ou de la mise en œuvre de processus auto-adaptatifs notamment pour les prothèses automatisées, la microrobotique et la téléphonie mobile.

ALTERNANCE

Quel que soit votre statut (salarié, demandeur d’emploi, professionnel libéral…) ce diplôme peut être suivi en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage. Pour plus d’informations contactez le 01 49 40 64 27 – ufr6@univ-paris8.fr

ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

La licence Professionnelle est découpée en 7 UE. La liste des enseignements dispensés en cours de 30 heures (sauf projet professionnalisant et stage 4 mois) est la suivante (répartie en semestre et selon les UE mentionnées ci dessous) :

UE Programmation Logicielle (PL)

  • Programmation impérative classique (3ECTS – 15h CM – 15h TD)
  • Programmation temps-réel et inter-systèmes (3ECTS – 15h CM – 15h TD)
  • Programmation objet multi-plateforme (3ECTS – 15h CM – 15h TD)
  • Programmation et interfaces des systèmes Android (3ECTS – 15h CM – 15h TD)

UE Contraintes matérielles serrées (CMSE)

  • Architecture des microprocesseurs (3ECTS – 15h CM – 15h TD)
  • Bases de données mobiles (3ECTS – 15h CM – 15h TD)
  • Ingénierie du test (3ECTS – 15h CM – 15h TD)
  • Programmation et interfaces IOS (3ECTS – 15h CM – 15h TD)

UE Connaissances générales I (CG-I)

  • Entreprise et inter-culturalité (2ECTS – 15h CM – 15h TD)
  • Droit du numérique et de l’informatique (2ECTS – 15h CM – 15h TD)
  • Promotion technologique et scientifique (2ECTS – 15h CM – 15h TD)

UE Contraintes matérielles souples (CMSO)

  • Interfaces et réseaux mobiles  (3ECTS – 15h CM – 15h TD)
  • Vision numérique et interaction  (3ECTS – 15h CM – 15h TD)

UE Connaissances générales II (CG-II)

  • Anglais technique pour informaticien  (2ECTS – 30h CM)
  • Conduite de projet (2ECTS – 15h CM – 15h TD)

UE Projet tutoré (PT)

  • Projet professionnalisant (8ECTS – 120h TD)

UE Stage (S)

  • Stage 4 mois (12ECTS – 15h TD)

Les cours méthodologiques et linguistiques permettent aux étudiants d’envisager une bonne intégration dans les entreprises nouvelles et dynamiques du domaine de l’informatique et des systèmes interactifs. Les enseignements méthodologiques comportent une part de cours magistraux et une part de TD/TP pour l’application des concepts théoriques, scientifiques et techniques présentés dans les cours magistraux. Les UE PL, CMSE et CMSO constituent des enseignements méthodologiques. Les autres enseignements sont des enseignements appliqués, à l’exception du cours « Anglais technique pour informaticien » qui reste un enseignement linguistique.
Dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, la réalisation du projet professionnalisant est intégrée à l’activité de l’étudiant dans l’entreprise. Le projet présenté est établi par accord entre l’équipe pédagogique, l’entreprise et l’étudiant.
Les cours regroupent un ensemble de compétences transmises par l’étude de la théorie et de la pratique dans les domaines des connaissances techniques, connaissances générales, projet/rédaction/présentation. Les compétences techniques sont centrées autour de la programmation et des systèmes interactifs faisant le lien entre questions logicielles et spécificités des plateformes. Les compétences générales concernent la connaissance de l’entreprise, les problèmes du droit du numérique et de l’informatique, les méthodologies de conduite de projet avec les phases de conception, planification, réalisation et livraison au travers d’étude de cas. La formation contient également des cours d’anglais visant à développer une maîtrise technique adapté à l’informatique. Les projets tuteurés et stage ont pour objectif la production effective d’un projet logiciel ou matériel sur une durée plus longue, correspondant au cycle de vie des projets professionnels. La réalisation de ces projets, sous la conduite d’enseignants et de professionnels, est
découpée en 3 phases : une phase de conception, une phase de réalisation et une phase d’évaluation des travaux réalisés (soutenance + rapport). La technicité des réalisations achevées est importante.
La liste suivante donne une idée des missions possibles pour les étudiants en licence Professionnelle Informatique des Systèmes Interactifs tout au long de leur année de formation continue / contrat de professionnalisation ou lors de leur stage de fin d’étude (stage de 4 mois) :

  • Applications mobiles Iphone/Android orientée achats et marketing
  • Applications mobiles front-office et back-office des entreprises
  • Interfaces client tactile pour les applications client-serveur et portails de services
  • Interfaces de localisation de capteurs et sondes pour la santé
  • Interfaces de localisation géographique pour les applications géolocalisées
  • Outils pour la gestion de services sur périphériques mobiles
  • Outils de test pour les développements sur périphériques mobiles

MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Contrôle continu et examen final selon les modalités prévues par le Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire de l’université Paris 8.

CONDITIONS D’ACCÈS

  • Titulaires d’un diplôme en Informatique ou à forte dominante Informatique (sciences ou technologies) : DEUG ou diplôme français ou étranger équivalent à bac + 2 (BTS, DUT, etc.).
  • Par validation des acquis pour les candidats ayant un niveau d’études inférieur à celui requis et disposant d’une expérience professionnelle qualifiante en rapport avec la formation.

Admission sur dossier et entretien avec un jury composé d’au moins un universitaire et un professionnel, qui évalue la bonne connaissance des langages de programmation et le projet professionnel. Deux sessions sont organisées (juin-juillet et septembre).

La formation est accessible en formation initiale, en formation continue et en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage. Le suivi des étudiants est assuré tout au long de l’année par un tuteur université, qui favorise le bon déroulement des activités professionnelles en entreprise. Les missions du contrat de professionnalisation  ou d’apprentissage sont définies en amont de la rentrée universitaire en accord avec l’entreprise et la commission pédagogique entre juillet et septembre.

Nombre de places : 15

Le diplôme est basé sur le site de l’Université Paris 8, le nombre de places est 30 dont 15 sont délocalisées a l’IUT de Tremblay http://www.iu2t.univ-paris8.fr/

DATES ET MODALITÉS D’ADMISSION POUR L’ANNÉE 2018-2019

Les candidatures sont ouvertes à un public mixte composé d’étudiants en formation initiale ou en alternance (contrat de professionnalisation, apprentissage) et de professionnels en activité ou demandeurs d’emploi à la recherche d’une spécialisation, d’une reconversion, ou d’une approche universitaire complémentaire (les modalités de candidature pédagogique sont identiques pour tous les publics).

Les candidatures sont retenues après examen du dossier et entretien d’admission.

Dossier de candidature à télécharger sur le site : http://www.univ-paris8.fr/-Inscription à partir du 15 Mars 2019.

Date limite de dépôt: lundi 15 juin 2019

POURSUITE D’ÉTUDES ET DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

DEBOUCHES PROFESSIONNELS

Les étudiants seront à même de participer à des missions de conseil auprès des entreprises du domaine (grandes tendances de l’intégration de l’interactivité : X-by-Wire, multimédia nomade, contrôle d’applications in situ, informatique médicale, électronique automobile et aéronautique, architecture logicielle multicouche pour la communication, service de diagnostic, technologies du test, …).

Les principaux employeurs des diplômés de cette licence sont les sociétés de développement d’architectures logicielles nécessitant une informatique de contrôle dans les secteurs de l’automobile et aéronautique, des capteurs intelligents et des appareils médicaux, ou de la mise en œuvre de processus auto-adaptatifs notamment pour les prothèses automatisées, en micro-robotique et en téléphonie mobile.

Par ailleurs, la double compétence en architecture des microcontrôleurs et en développement logiciel permet de répondre aux offres d’emplois nécessitant une compétence en architecture des ordinateurs embarqués, dans le secteur de l’automobile, du ferroviaire, de l’électronique grand public (de plus en plus intégrée) ou de la domotique.

A l’issue de la formation, le diplômé sera formé aux métiers suivants :

  • informaticien analyste,
  • informaticien chargé d’études,
  • programmeur industriel.

Secrétariat du département MIME (Micro-Informatique Machines Embarquées):

Bureau A 181 (Bâtiment A, 1er étage)

Tél : 01 49 40 64 15

Courriel : secretariat@mime.univ-paris8.fr

Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 09h00 à 12h00