Poursuites d’études et débouchés professionnels

 

  • Les étudiants qui le souhaitent pourront poursuivre leurs études en formation doctorale en rejoignant l’École doctorale CLI (Cognition Langage Interaction) dans quatre orientations spécifiques : Ecritures et hypermédiations numériques ; Cybermédia, interactions, transdisciplinarité et ubiquité ; Ergonomie : conception, création, compétences et usages ; Systèmes de gestion de l’information, des documents et des connaissances.

    Métiers de l’information-documentation : Responsable de service documentaire ou de veille, Chef de projet documentation et nouvelles technologies, Consultant en organisation documentaire, Archiviste Records-manager, Chargé d’animation et de gestion d’un intranet, Manager de la connaissance, Document Controller, Veilleur, Chargé d’études documentaires, Documentaliste.

    La première année du parcours Gestion Stratégique de l’Information (M1) a pour objectif deformer des professionnels de l’information-documentation généralistes et polyvalents, opérationnels à des postes d’exécution ou d’encadrement dans les services de documentation et les cellules de veille.

    A l’issue de la deuxième année du parcours Gestion Stratégique de l’Information (M2), le diplômé peut assurer ou évoluer vers des fonctions de conception, de conduite de projets (MOE / MOA), de direction et de conseil au sein de services info-documentaires au sens large (veille, info-connaissances, records management, document control, curation de contenus).

    Ces fonctions étant transversales, les secteurs d’emploi sont très variés : administration et collectivités territoriales, audiovisuel et multimédia, banques et assurances, conseil et audit, enseignement supérieur et recherche , presse et édition, santé et industrie pharmaceutique, etc.

    Par ailleurs, pour un adéquation optimisée à l’offre d’emploi, le suivi de l’évolution rapide des métiers du numérique (nouveaux métiers mais aussi nouvelles fonctions de métiers existants) est un sujet de veille et de réflexion que l’équipe pédagogique de la Mention Humanités Numériques partage constamment avec ses étudiants et les entreprises qui les accueillent.