Master MIASHS : Big data et fouille de données

Domaine : Sciences, Technologies, Santé.
Mention : Informatique.
Parcours : MIASHS Big Data et Fouille de données.
Responsable de la mention : Arab ALI CHERIF.
Responsable du parcours M1 : Boubaker DAACHI.
Responsable du parcours M2 : Gilles BERNARD / Farid MOKRANE.

 

 

 

 

Objectifs de la formation

Le master MIASHS Big Data et Fouille de Données vise à former des étudiants aux problématiques de recherche et d’application dans un domaine en pleine croissance, appelé aujourd’hui Big data, terme qui n’a pas encore trouvé de traduction en français lisible pour les étudiants et les employeurs.

Le « big data » prend en considération la volumétrie, la nature et la qualité des informations qui circulent via internet, les réseaux sociaux, les réseaux d’entreprise, etc. Il intègre l’analyse, le traitement, l’exploitation et la protection de toutes ces informations. Il associe la fouille de données, la théorie de l’information, les outils mathématiques et statistiques, avec des concepts en provenance des domaines d’application, ainsi que des problématiques liées à la protection et à la sécurité et au temps réel.

A la sortie de la formation, l’étudiant sera capable de concevoir, d’optimiser et d’implémenter des systèmes complexes, mettant en œuvre les technologies les plus récentes dans les domaines du « Big Data » et de la Fouille de Données, intégrant des compétences en informatique (systèmes complexes et programmation de haut niveau), en mathématiques appliquées, en humanités numériques, en industries de la langue (data et « text mining »).

LABORATOIRES SUR LESQUELS S’APPUIE LA FORMATION

  • Le Laboratoire Informatique Avancée de Saint-Denis, Université Paris 8 (LIASD)
  • Le Laboratoire Paragraphe (EA 349) de l’Université Paris 8.

ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

Le volume horaire total du master est de 745h de cours et 1100h de stage et TER (1èreannée de master (M1) : 485h de cours & 400h TER2nde année de master (M2) : 260h de cours, 700h de stage)1er semestreUE Programmation avancée – (2 EC – 60h)Il s’agit ici de compléter la formation des étudiants en programmation dans deux paradigmes fondamentaux de la construction de systèmes informatiques :

  • Systèmes multi-agents (4 ECTS)
  • Systèmes auto-adaptatifs (4 ECTS)

UE Outils mathématiques – (2 EC – 60h)

Les étudiants renforceront dans cette UE leurs compétences en mathématiques sur les outils et concepts mathématiques nécessaires à l’analyse des données et de leur traitement.

  • Mathématiques et théorie de l’information (4 ECTS)
  • Complexité algorithmique (4 ECTS)

UE Humanités numériques 1 – (2 EC – 60h)

Les étudiants apprendront les problématiques fondamentales du traitement de données, ainsi que leurs enjeux, du point de vue de leur usage dans les sciences humaines et sociales.

  • Introduction aux problématiques des données en sciences humaines (3 ECTS)
  • Web sémantique ou Construction d’ontologies ou EC libre (problématique particulière en humanités numériques) (3 ECTS)

UE Culture Générale  – (2 EC –  65h)

  • Anglais (4 ECTS)
  • Méthodologie de la recherche (4 ECTS)

2eme semestre

UE Informatique pour le « big data » – (2 EC – 60h)

Les étudiants s’initieront ici à deux types de problématique informatique complémentaires : celle de l’analyse et celle de la visualisation de grandes masses de données.

  • Fouille de données et « text mining » (4 ECTS)
  • Visualisation de masses de données (4 ECTS)

UE Organisation et analyse de données – (3 EC – 90h)

  • Décision et parcours d’espace de données (3 ECTS)
  • Statistiques et analyse de données (3 ECTS)
  • Cours choisi sur une liste proposée chaque année par les masters STS (3 ECTS)

UE Humanités numériques 2 – (2 EC – 60h)

  • Un EC pris dans une liste proposée par le master Humanités Numériques ; il s’agit d’une EC permettant d’aborder les aspects concrets des besoins des SHS dans le numérique (par exemple, Etude des besoins et cahier des charges dans la gestion de l’information, ou Rencontres avec des professionnels des médias)
  • Un EC libre pris dans un master autre que STS

UE TER Projet dirigé – 400h + 30h de cours – (7 ECTS)

Les étudiants ont à réaliser un projet, écrire un mémoire et à soutenir publiquement ce projet. Il consiste d’une part à faire l’étude d’un domaine de spécialité et d’autre part à réaliser un programme informatique mettant en œuvre des technologies de pointe en utilisant les méthodes dites agiles. Un cours obligatoire complète leur accompagnement.

  • Méthodologie de la conception (2 ECTS)
  • Projet et étude du domaine (5 ECTS)

Ce projet inclut l’exploration d’un domaine de spécialité associant mathématiques, informatique et sciences humaines (au sens large). Il représente pour l’étudiant environ 400h de travail. Il s’effectue sous la direction de l’un des enseignants du master ou de l’un des masters associés (Informatique, Humanités numériques).

3eme semestre

UE Recherche et développement – (5 EC – 100h)

L’étudiant s’initie à la mise en œuvre, sur des problématiques complexes, des connaissances théoriques qu’il a acquises en M1.

  • Algorithmique pour le « big data » (3 ECTS)
  • Fouille de données (3 ECTS)
  • Grands corpus, données des réseaux sociaux (3 ECTS)
  • Apprentissage automatique (3 ECTS)
  • Logiciels libres et protection de données (3 ECTS)

UE Mathématiques pour le big data – (2 EC – 60h)

L’exploitation et la protection des masses de données nécessite des techniques mathématiques sophistiquées, l’objectif de cette UE est de présenter ces techniques en tenant compte du profil non spécialisé (en mathématiques) des étudiants auquel elle s’adresse.

  • Modèles formels pour le « big data » (4 ECTS)
  • Protection et sécurité de l’information (4 ECTS)

UE Culture et Humanités – (2 EC – 50h)

  • EC pris dans une liste proposée chaque année par le M2 Humanités numériques, dans le parcours Numérique : enjeux et technologies (4 ECTS)
  • Séminaire numérique et rencontres professionnelles (3 ECTS)

4eme semestre

UE Stage et spécialisation – (700h stage + 50h de cours)

  • Séminaire recherche et développement (20h – 5 ECTS) – Ce séminaire fait suite aux conférences du premier semestre, mais avec dans la mesure du possible des intervenants sur les spécialisations dans lesquels les étudiants travaillent, et avec en perspective un approfondissement de l’aspect recherche et développement. Des interactions sont organisées avec les intervenants ainsi que des séances de restitution.
  • Séminaire méthodologie de la conception (30h – 5 ECTS) – Dans la même philosophie que le cours du même nom de l’année antérieure, mais en accentuant plus sur la mise en situation régulière des étudiants et sur un suivi régulier du déroulement du stage, ce séminaire encadre les étudiants à la fois dans leur méthode de travail, d’écriture et de présentation. Pour mieux insérer les travaux des étudiants dans le contexte de la recherche et des méthodes de pointe, des doctorants ou d’anciens stagiaires devenus professionnels viennent exposer leur travail. Des thèses récentes sur des sujets connexes à ceux des étudiants sont étudiées.
  • Stage (700h – 20 ECTS) – La formation s’achève sur un stage de 700h (5 mois). Ce stage peut se dérouler en entreprise, si c’est un stage professionnel, ou dans un laboratoire public ou privé si c’est un stage de recherche. Il est validé avec la réalisation d’un système informatique ou d’une de ses parties et la rédaction d’un rapport écrit ou mémoire, et soutenu publiquement. L’étudiant doit avoir un encadrant dans son stage et, si le stage s’effectue à l’extérieur de l’université, également un encadrant de l’un des laboratoires sur lesquels s’appuie la formation, qui veillera à la conformité du déroulement du stage et du contenu du rapport ou mémoire avec les exigences du master.

CONDITIONS D’ACCÈS

  • M1 : Accès direct : Licence Informatique, Licence Mathématiques avec un fort contenu mathématiques, Licence MISASH.Sur dossier : toute autre licence comportant une formation à l’informatique fondamentale, ou une expérience professionnelle équivalente
  • M2 : Accès automatique : validation de la 1ère année de master (M1) avec une note au moins égale à 12 dans le projet.Sur dossier (incluant une lettre de motivation) : Tout autre M1, diplôme équivalent, expérience professionnelle.
  • Nombre de places :  M1 : 35 – M2 : 20

DATES ET MODALITÉS D’ADMISSION POUR L’ANNÉE 2015-2016

Les dossiers de candidature sont disponibles et peuvent être téléchargés sur le site http://www.univ-paris8.fr/-Inscription- à partir du 15 Avril 2015.

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 15 juin 2015.

POURSUITE D’ÉTUDES ET DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

L’étudiant diplômé de cette spécialité est un ingénieur et/ou chercheur de haut niveau qui pourra soit s’engager dans la voie de la recherche dans les problématiques liées au « big data », en préparant un doctorat d’informatique et en intégrant un laboratoire de recherche et développement public ou privé, soit créer des entreprises de haut niveau liées aux axes identifiés « big data », soit entrer dans des entreprises, industries ou SSII, dont le créneau intègre la fouille de données massives, l’ingénierie du web ou les réseaux sociaux, soit entrer dans les grandes entreprises nécessitant la création et l’exploitation de très grandes banques de données, en recherche et développement, sur des applications de haut niveau et sur l’optimisation des processus et des flux.De plus en plus de domaines commerciaux ou industriels intègrent la problématique du traitement de l’information, que ce soit sur le web ou sur des serveurs locaux stockant les données des entreprises. Il y a donc un besoin grandissant et à terme vital pour les entreprises à traiter des masses d’informations en lien avec leur activité.Nos diplômés pourront être employés comme directeurs de projets en informatique, concepteurs d’outils et d’architectures logiciels spécialisés sur le traitement de grandes quantités de données, ingénieurs de recherche et développement en fouille de données et extraction des connaissances, consultants dans des secteurs de pointe à fort contenu informationnel (télécommunications, énergie, agro-alimentaire, banques, assurances, informatique d’applications et de services, informatique médicale, aéronautique, automobile), ou créer des entreprises innovantes dans ces domaines.

Secrétariat : Bât A, salle 183 – Tél. 01 49 40 64 00

Courrier électronique : secretariat.info@univ-paris8.fr